La nouvelle du jour… et des suivants : « la ligne est en dérangement ! »

Comme tous les ans à cette époque le Net ici n’est pas net du tout… Petite malheureuse habitant la cambrousse, à 7 km du relais, le Net arrive par petits lots isolés de 5 minutes toutes les… deux, trois heures ?  😮

Et donc ?

Et donc sans le Net, plus possible de poster quoi que ce soit ni de visiter vos blogs… 😳

Pendant combien de temps cette situation va-t-elle durer ? Selon mon expérience (donc depuis la création du relais soit disant Haut Débit, à 7 kilomètres de chez moi, il y a  plus de cinq ans) et selon celle de Fernand Raynaud le célèbre, je peux vous affirmer avec certitude :mrgreen: : UN  CERTAIN TEMPS ! 😦

Ici un extrait de notre feuille de choux locale, datant du 19 décembre dernier :

– à comprendre que ma commune se trouve en nota 1 et n’est pas concernée par « avant la fin de l’année » mais part « plus tard », donc autant dire à la Saint Glin-glin !

– à noter également que, contrairement à ce qui n’est pas écrit dans l’article, cette bien heureuse initiative du conseil général (financée par nos impôt, même ceux des petites misères comme moi qui sont encore loin de voir un boîtier Wifimax à la maison 👿 ) n’est pas gratuite ! L’abonnement serait d’environ 35€/mois et à notre charge de se débarrasser de nos contrats filaires avec nos providers actuels… « rame, rame, ramons, ramez »

Internet haut-débit : le réseau Wifimax se déploie dans le Cher

Depuis 2008, le conseil général déploie des émetteurs dans tout le département pour proposer le haut débit à tous. Aujourd’hui, 254 communes sont couvertes.

Dans le département, « 15 % des foyers ont un accès à Internet par ligne téléphonique avec un débit de moins de 2 mégabits par seconde et 3 à 5 % n’ont accès qu’au bas débit. » C’est en partant de ce constat que le département a lancé, en 2008, son projet Internet pour tous, devenu aujourd’hui @tout 18.

Le but du conseil général est simple : « offrir une connexion correcte à tous », explique Pascal Bourdillon. Et par « correcte », le chef du service aménagement numérique du territoire entend au minimum 2 mégabits par seconde.

Sur les 290 communes,
254 sont couvertes

Pour arriver à ce but, le conseil général a choisi le système Wifimax. « C’est un réseau essentiellement radio. On installe des émetteurs sur des points hauts qui émettent des ondes – le moins possible – qui sont captées par des antennes sur les maisons des particuliers. »

Depuis 2008, plus de cent cinquante de ces émetteurs ont été installés dans le département. « Il faut beaucoup de relais, justifie Pascal Bourdillon. La zone de couverture est réduite – 4 à 5 kilomètres de rayon – et on traverse mal la végétation. »

Aujourd’hui, sur les 290 communes du Cher, 254 sont couvertes par le réseau. Vingt autres devraient l’être prochainement, au mieux à la fin de l’année 2012 (1). Les seize communes restantes ont choisi de ne pas s’engager dans le projet (2).

Une fois l’émetteur posé, « on ouvre la commercialisation. Quand il y a une demande, un technicien vient chez la personne. Si le Wifimax marche, il installe l’antenne. Si ça ne marche pas, il peut installer le satellite si la personne est d’accord. » Le système satellitaire n’est pas aussi pratique que le Wifimax mais « c’est une roue de secours », précise Pascal Bourdillon.

Une fois l’utilisateur connecté, il peut profiter d’une « connexion à 6 mégabits par seconde et de la téléphonie par IP en option ». Mais il n’y a pas de télé. « C’est une volonté : avec dix-huit chaînes avec la TNT, il n’y a pas un besoin. »

Aujourd’hui, le réseau « n’est pas fini à 100 %, concède Pascal Bourdillon. Mais on est quasiment au bout. » Même si certains problèmes sont encore à déplore.

(1) Argenvières, Beffes, La Chapelle-Montlinard, Dun-sur-Auron, Ineuil, Marçais, Marmagne, Marseilles-lès-Aubigny, Plaimpied-Givaudins, Saint-Léger-le-Petit normalement d’ici la fin de l’année?; Couargues, Cours-les-Barres, Ennordres, Herry, Parnay, La Perche, Saint-Bouize, Sainte-Solange, Sidiailles et Thauvenay plus tard.

(2) Berry-Bouy, Brécy, Bruère-Allichamps, Bourges, Chârost, Concressault, Cuffy, Mareuil-sur-Arnon, Menetou-Salon, Ménétréol-sous-Sancerre, Saint-Amand-Montrond, Saint-Doulchard, Saint-Satur, Sainte-Thorette, Vailly-sur-Sauldre, Villabon

Rémi Cazamea  Le Berry Républicain

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :